De Cherbourg aux Sables d'Olonne ...

Publié le par Cercle Voiliers Dufour

de Cherbourg aux Sables d'Olonne, ... notre ami Jacques a décidé de changer de zone de navigation ...

Grâce au Cercle Voiliers Dufour, il a constitué un bon équipage, attendu une bonne fenêtre météo, et ... hardi les gars ! ... voilà un convoyage sympa ... :

CONVOYAGE DE « LA BARAKA »

Eh oui, La Baraka (Dufour 36 Classic) quitte Cherbourg pour rallier son nouveau port d’attache aux Sables d’Olonne en Vendée. L'équipage : Jacques, le propriétaire du bateau, accompagné de Jean-Pierre (président du CVD) et de Patrick.

 

Départ de Cherbourg le 17 avril 2016 à 7h40. Avec un vent de nord force 2, nous passons par la passe Ouest au ralenti. Si nous voulons profiter du courant pour rallier St Peter à Guernesey, notre 1ère étape, il va falloir s’appuyer au moteur. Après le passage du Raz Blanchard à 11h30, nous arrivons à St Peter à 15h15 pour une pinte bien méritée.

 

Le fort de l’Ouest. Au revoir Cherbourg !

 

Le 18 avril l’étape nous emmène à l’Aber Wrac’h par une mer belle et par force 2-3 NO au début puis NE en milieu de journée. Départ de Guernesey à 6h30, arrivée dans l’Aber de nuit à 1h30 après être entré par le passage de la Malouine au moteur car le vent a faibli en début de nuit.

 

Les 19 et 20 avril nous sommes bloqués à l’Aber Wrac’h par un vent de force 7, car en effet, avec une mer agitée (d’après les prévisions météo), il n’était pas prudent de partir pour rallier Camaret par le chenal du Four. D’ailleurs, en étudiant la route nous avons constaté que nous ne pouvions pas faire le Four et le Raz de Sein d’une traite car les courants ne portent pas assez longtemps (alors que c’est possible dans le sens Sud-Nord !)

 

L’étape vers Camaret s'est donc faite le 21 avril par un vent de NE force 2-3 (nous aurions bien évidemment préféré plus !) avec un départ à 7h00 pour une arrivée vers 13h. C’est à Camaret que Patrick nous a quitté car il ne pouvait pas être disponible plus longtemps.

 

La Baraka à Camaret

 

Le 22 avril, c’est donc à deux que nous avons passé le Raz de Sein à 10h30 précises, et par force 2 de N : autant dire que nous avions mis le moteur ... !

 

Un nouveau barreur a remplacé Patrick lors du passage du Raz de Sein

 

Le Raz de Sein

 

Au lieu de l’étape prévue à Loctudy, Jean-Pierre à proposé de s’arrêter à Glénan pour passer la nuit. Les conditions météo le permettant, c’est ce que nous avons fait.

 

L’ile St Nicolas lors du mouillage à Glénan

 

Le lendemain 23 avril, longue étape de Glénan à Pornichet. Départ à 7 heures pour une arrivée à 21h. Force 3-4 de N au début pour finir en NE force 5 à la fin, soit du près pour nous avec une mer hachée. Bien contents à l’arrivée d’autant plus que nous avions prévu de rallier Les Sables le lendemain.

 

Le 24 avril départ à 7h, mer belle, vent de N force 3-4. C’est en passant le Pont d’Yeu (entre la côte et l’ile) que le vent à forci à 6B et que la mer est devenue agitée. Malgré la réduction de voilure, c’est à 7-8 nœuds que nous avons fini notre convoyage aux Sables d’Olonne : arrivés au ponton à 18h30.

 

Malgré le froid, ce fut une belle balade de ... 370 milles !

Arrivés aux Sables, la première chose à faire a été de trouver une voiture ... afin d’aller récupérer les nôtres ... restées à Cherbourg mais çà c’est une autre histoire !

Jacques G.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Les Navigations

Commenter cet article